Le camp des Représailles

camprepresailles

Cimetières militaires

cimetieresmilitaires

La stèle Henry Gunther

henrygunther

Centenaire 14/18

 

Le camp des Représailles

Monument aux victimes des represailles FlabasEn Février 1916, 500 prisonniers français sont parqués à Flabas à 5 km de Damvillers. Le commandement allemand tente alors de faire pression sur le gouvernement français en exerçant des représailles sur des prisonniers répartis dans plusieurs camps de la région. Plus de la moitié des prisonniers y laisseront la vie.

Ce monument rappelle la tragédie. Suite au non respect des conditions d’internement des prisonniers allemands dans les camps français, notamment leur éloignement de 30 kms du front, l’Allemagne créa le Camp des Représailles de Flabas, situé à 4 kms des lignes de combat et fit appliquer les mêmes conditions aux prisonniers français. 200 prisonniers y trouvèrent la mort.

 

La stèle Henry Gunther

Stèle Henry GuntherUn soldat américain, Henry Gunther, est entré dans l'histoire de la première guerre mondiale, le 11 novembre 1918 à exactement 10h59. Il est considéré comme étant la dernière victime de ce terrible conflit. Vous pouvez voir la stèle en sa mémoire dans les hauteurs de Chaumont-devant-Damvillers à 7 km de Damvillers, en empruntant le chemin vers Gibercy.
Le 11 novembre 1918, son régiment prend position à Chaumont-devant-Damvillers. Vers 10h45, tout le monde apprend que le cessez-le-feu est fixé à 11h. Les Allemands, qui occupent une position à proximité, voient soudain surgir du brouillard deux soldats américains baïonnettes au canon. Les Allemands tirent au-dessus de leurs têtes, les soldats se couchent sur le sol. Henry Gunther se relève et continue à avancer. Il est abattu de cinq balles de mitrailleuse en pleine tête et meurt instantanément.

Le général John Pershing lui a décerné la “Distinguished Service Cross”. Son corps a été rapatrié aux Etats-Unis en 1923 et Henry Gunther a été inhumé à Baltimore. Un monument a été inauguré par Jean Marie Bockel alors secrétaire d'Etat à la Défense et aux anciens combattants, le 24 septembre 2008 sur le lieu même où Henry Gunther a été fauché.

Plus d'informations...

Les Cimetières Militaires

De la tombe isolée aux petits cimetières de croix blanches françaises et de croix noires allemandes, des milliers de soldats reposent dans la terre du Pays de Damvillers. Dans tous les cimetières militaires, l'émotion est la même.

AZANNES-ET-SOUMAZANNES - Cimetière Militaire Allemand
(à 9,5 km de Damvillers)
Cimetiere allemand Azannes
Comme celui du lieu-dit Le Bochet, situé près de l'ancien cimetière civil, ce cimetière militaire allemand témoigne des combats qui se sont déroulés dans la région. Il abrite les sépultures de 7450 soldats allemands. Un calvaire se dresse au milieu des tombes.



BRANDEVILLE - Cimetière Militaire Français (Route de Murvaux)
(à 12 km de Damvillers)
À la fin du mois d'août 1914, et devant l'avance allemande, 2600 soldats français quittent la forteresse de Montmédy, après en avoir rendu l'armement inutilisable, et tentent de rejoindre, sur ordre du Maréchal Joffre le gros de l'armée française. Mais, le 29 août, près de Murvaux la garnison se heurte aux troupes allemandes, plus importantes, livre bataille et doit finalement se rendre. Les 600 soldats français tués pendant le combat sont inhumés dans ce cimetière - seul cimetière militaire français du canton - et placés dans deux fosses communes et quelques tombes.

DAMVILLERS - Cimetière Militaire Allemand (Route de Dombras)
Damvillers se trouve à proximité de la ligne de front pendant la Première Guerre Mondiale. Lieu de mémoire, ce cimetière abrite les sépultures de plus de 1100 soldats allemands. De jeunes Allemands viennent régulièrement participer à son entretien.

LISSEY - Cimetière Militaire Allemand (Bois de la Bergerie)
(à 6 km de Damvillers)
Situé dans les sous-bois, au bout d'un chemin forestier, ce cimetière abrite les sépultures des soldats allemands morts dans les environs, lors de la Première Guerre Mondiale.

MERLES-SUR-LOISON - Cimetière Militaire Allemand
(à 9,5 km de Damvillers)
Adossé au cimetière civil et entouré d'une rangée d'arbres, le cimetière militaire allemand abrite 8100 tombes environ. Il rappelle l'occupation du village par les troupes allemandes durant la Première Guerre Mondiale.

PEUVILLERS - Cimetière Militaire Allemand
(à 4 km de Damvillers)
Cimetiere militaire allemand Peuvillers


Cimetière militaire de 967 Allemands (1914-1918)




 

ROMAGNE-SOUS-LES-CÔTES - Cimetière Militaire Allemand
(à 7 km de Damvillers)
Situé à proximité du cimetière civil, ce cimetière militaire allemand abritant plus de 2200 tombes, rappelle la dureté des combats de la Première Guerre Mondiale.

VILLE-DEVANT-CHAUMONT - Cimetière Militaire Allemand
(à 7,5 KM de Damvillers)
Cimetiere allemand Ville dvt Chaumont

 

Occupé par les troupes allemandes pendant la Première Guerre Mondiale, le village est détruit. Seule la mairie ainsi que quelques maisons du 19e siècle sont épargnées. Parsemé d'arbres, ce cimetière militaire allemand est installé sur le flanc d'une colline.

 

 

Source: Le Patrimoine des Communes de la Meuse, Tome 1,
Éditions FLOHIC 1999.