Jules Bastien-Lepage

JBL

Confrérie Jules Bastien Lepage

confreriejbl

Patrimoine Religieux

patrimoine religieux

Patrimoine Architectural

patrimoinearchitectural

Personnages Historiques

personnagehistorique

Damvillers : Terre d'art et d'histoire

Jules Bastien Lepage

Le saviez-vous?

Le peintre Jules Bastien-Lepage est né en 1848 à Damvillers en Meuse, où une sculpture de Rodin lui rend hommage.
Un parcours vous fait découvrir les paysages qui ont inspiré ses peintures.

                    Damvillers Circuit Jules Bastien LepageStatue de Rodin de Jules Bastien Lepage DamvillersCircuit JBL Damvillers

"Après des études et une courte carrière dans l'administration des postes, il prépare le concours d'entrée à l'École des Beaux-Arts. Il est reçu premier et entre dans l'atelier d'Alexandre Cabanel.

Peintre de la vie rurale, il aime observer les paysans qui animent ses oeuvres majeures: "Les Foins", "La récolte des pommes de terre", "Le Père Jacques"... Parallèlement, il fait une carrière de grand portraitiste par un travail qui rappelle le réalisme flamand dans ses dimensions modestes et sa facture précise. Citons les portraits de Sarah Bernhard, de Juliette Drouet, de Madame Godillot et du Prince de Galles.

Il meurt à 36 ans en 1884, laissant une oeuvre considérable exposée dans les plus grands musées du monde: Paris, Londres, New-York, Melbourne, Philadelphie...

Dès 1885, son frère Émile, de nombreux amis et admirateurs lancent une souscription pour faire élever un monument à la gloire de l'artiste. Sa statue est réalisée par Auguste Rodin, ami des deux frères. La Stèle aux oeuvres de Jules Bastien-Lepage, a été dessinée par Émile, son frère. Ce monument, en cône tronqué, porte les noms de 46 oeuvres du peintre. La stèle est entourée de 5 pierres tombales des membres de sa famille."

Plus d'informations...

A ne pas manquer:
La visite guidée du circuit Jules Bastien Lepage est proposée par la Société Historique et Culturelle du Damvillois

Circuit Jules Bastien Lepage damvillers meuse lorraineCe circuit vous invite à découvrir les lieux qui ont inspiré le peintre ainsi que le passé historique mouvementé du village de Damvillers.

Tout au long de ce parcours,vous allez être émerveillés devant les talents du peintre, grâce aux reproductions de ses plus belles oeuvres. Vous sentirez la présence de l'artiste devant la beauté des paysages ruraux qu'il a marqués de son pinceau.
Vous vous imaginerez en son temps où les vignobles de Damvillers étaient encore présents.

Détente
et découverte en perspective !

Durée de la visite pour les groupes (min 10 pers): 1h30
Période: du 1er avril au 30 octobre sur demande 
Tarif: 2,50€ par personne
Moyens de paiement: espèce et chèque

Vous pouvez poursuivre votre visite au musée Jules Bastien Lepage à Montmédy , à 25 km de Damvillers.

 

Confrérie Jules Bastien Lepage

La Docte Insigne et Gourmande Confrérie Jules Bastien-Lepage est une association, créée le 23 mars 1988 à Damvillers. Elle a pour but de privilégier le souvenir du Peintre Jules Bastien Lepage
Le développement du folklore, de la vie rurale de la région Lorraine et de faire connaître les produits du terroir meusien.

                                                               confrerie jules bastien lepage

Chaque année impair, le 2ème dimanche de mars, la confrérie organise son Chapitre à Damvillers. Découvrez-en plus en visitant le blog de la Confrérie Jules Bastien Lepage.


Patrimoine Religieux

L'Église Saint Maurice de Damvillers

...l'un des plus beaux édifices religieux du nord-meusien.

                                     Eglise St Maurice Damvillers 2Parvis Eglise St Maurice Damvillers

L'Église actuelle (15 - 16ème siècles) a remplacé l'ancienne, romane (11ème siècle) dont subsistent notamment les nefs latérales qui ont été relevées, deux fenêtres et la rosace aveuglées, le siège des célébrants et un pilier carré.

Le clocher tour (11 - 12ème siècles) servait, au Moyen-Âge, d'observatoire et de refuge pour les habitants lors des attaques que subissait le village. Il fut détruit en partie en 1637 durant le siège mené par le Maréchal Châtillon pour le roi de France, Louis XIII. C'est en 1777 que la tour fut surmontée d'une flèche.

Les 4 cloches, emportées par les allemands pendant la Première Guerre Mondiale, ont été remplacées en 1930. Elles ont pour nom : Maurice, Marie, Jeanne et Agathe.

La porte qui se détache sur le devant marque l'entrée de l'ancien cimetière qui entourait l'Église jusqu'en 1848. L'auvent placé au-dessus du porche provient d'un ermitage détruit pendant la Révolution. Il était situé sur la route de Dombras au lieu-dit "Jossifontaine". C'est l'abbé Mandre (1748-1825) qui récupéra cet auvent et fit restaurer l'Église des nombreux dégâts causés par la Révolution .

À l'intérieur, les vitraux de choeur, posés en 1944, rappellent trois événements de la vie de Saint-Maurice. Le vitrail monument aux morts est une particularité créée en 1933. Il faut remarquer la diversité des occulus, des clés de voûte et le beau tableau de Saint-Maurice, récemment restauré, offert par le Maréchal Gérard.

 

A ne pas manquer:
La visite guidée de l'église Saint Maurice vous est proposé par la Société Historique et Culturelle du Damvillois

Eglise St Maurice DamvillersSeul, en groupe, en famille, avec vos enfants ou entre amis, partez à la découverte de notre patrimoine Meusien.

Durée de la visite pour les groupes (10pers.min): 30 min
Période: du 1er avril au 30 octobre sur demande
Tarif: 2€ par personne
Moyens de paiement: espèce et chèque

 

Église de l'Assomption d'Ecurey en Verdunois à 4,5 km de Damvillers

Eglise Ecurey en verdunois meuse lorraine



La tour de l'église présente encore des fenêtres trilobées sur les côtés. En outre, le portail est surmonté d'une rosace et d'un tympan. L'église possède 3 nefs et un chevet. L'intérieur de l'édifice est de style gothique. Des peintures de style classique, très colorées, ornent le plafond et les murs du choeur de l'église. Elles présentent des scènes religieuses et figurent des saints et des prophètes.

 


 

Des Damvillois dans l'Histoire

Le Maréchal Gérard

marechal maurice gerard damvillers meuseNé le 4 avril 1773 à Damvillers en Meuse, Maurice Gérard s'engage en 1791 et devient, en 1804, chevalier, puis officier de la Légion d'Honneur. À partir de 1810, il participe aux campagnes de Prusse, de Russie et de France. Aide de camp du général Bernadotte, il devient baron d'Empire en 1810. Gravement blessé à Waterloo, il est contraint à l'exil. Il rentre en France en 1817 et entame alors une brillante carrière politique. En 1830, il est nommé ministre de la guerre et promu Maréchal de France sous Louis-Philippe.

En 1831, commandant de l'armée du Nord, il est envoyé en Belgique pour repousser les Hollandais qui menacent l'indépendance belge. Il mène victorieusement le siège d'Anvers face aux Hollandais (le Maréchal sera surnommé le Libérateur d'Anvers). Grand Chancelier de la Légion d'Honneur, commandant de la Garde Nationale parisienne en 1838, il est Gouverneur des Invalides en 1842 et nommé sénateur par Louis Napoléon Bonaparte.
Il meurt à Paris le 14 avril 1852, à 79 ans.
Une statue de bronze est érigée en 1858 puis enlevée lors de la Première Guerre Mondiale, celle ci-dessous la remplace par la suite (en marbre blanc - 1956).

Plus d'informations...

 

Jules Liégeois

Jules Liegeois Damvillers

Né en 1833 à Damvillers en Meuse, Docteur en droit, Jules Liégeois est l'auteur de monographies et d'articles traitant de sujets d'économie politique. Passionné par la psychothérapie, il étudie et fait des expériences personnelles sur les somnambules. Il fait paraître en 1889 un livre volumineux "La suggestion et le somnambulisme dans leurs rapports avec la jurisprudence et la médecine légale" qui démontre que dans cet état, les sujets sont aptes à commettre des crimes, vols, assassinats. Sa valeur intellectuelle et sa probité scientifique lui permettent de braver les préjugés et d'imposer ses théories. Élu correspondant de l'Institut en 1889, il reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur en 1904. Jules Liégeois est l'un des créateurs de l'École de Nancy. Il meurt après un accident le 15 août 1908.
Enlevé sous l'occupation allemande de la Première Guerre Mondiale, ce buste est remis en place à la fin du 20e siècle.

Plus d'informations...

Le Général Loison

General Loison Damvillers

 

Né en 1771, il se distingue dans les armées de la Révolution. Soldat à l'âge de 16 ans, il est Général à l'âge de 23 ans. En 1793 il ordonne et participe à la destruction de l'Abbaye d'Orval. Malgré une carrière militaire assez chaotique, il gardera le grade de général. Son nom est inscrit sur l'Arc de Triomphe de l'Étoile. Il meurt en 1816.



 

Patrimoine Architectural

Les Fortifications

Autrefois, Damvillers était entouré de remparts, mais aujourd'hui, il ne reste plus beaucoup de traces des anciennes fortifications.

"En 1526 Charles Quint décide de faire de Damvillers, une clé de défense pour son Duché de Luxembourg. Sous Louis XIII, Damvillers passait comme l'une des plus importantes forteresses. C'est une forteresse solidement renforcée par Charles Quint après 1540, faite de briques et de pierres, avec des glacis (talus de faible pente), des fossés très profonds et très larges. Ses défenses sont semblables à celles de Nancy."

                                 Remparts damvillers meuse lorraineMaquette fortification Damvillers

Vous pouvez découvrir la magnifique maquette de ces anciennes fortifications exposée à la Mairie de Damvillers.
Horaires d'ouvertures: du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le vendredi matin de 9h à 12h.

 

Les lavoirs et les fontaines

La Meuse a connu au 19ème siècle une grande vague d'équipement des campagnes et présente encore aujourd'hui, sur ses chemins de traverse, ces constructions dignes d'intérêts.

BRÉHÉVILLE - Fontaine-lavoir (1852 - Rue de l'Eau et rue de la Cornette)
à 9 km de Damvillers

Bréhéville détient une fontaine-lavoir qui est alimentée en eau par une borne en fonte, ornée d'un masque de lion. Un abreuvoir est également installé, avec une borne du même type, ainsi qu'un poste à incendie.

DAMVILLERS - Fontaine de la Déesse (19e siècle - Place de la Déesse)

À Damvillers la fontaine de la Déesse est d'origine inconnue. Cette statue se dresse aujourd'hui au milieu d'un bassin circulaire d'une fontaine. Drapée dans un long vêtement, elle lève le bras gauche, dont l'extrémité est en partie manquante, et porte encore dans la main droite la poignée d'une faucille brisée. Elle est appelée la Déesse ou Cérès, du nom de la déesse romaine des Moissons.

DELUT - Lavoir impluvium (19e - Fin du 20e siècle - Grande-Rue)
à 9 km de Damvillers

Delut LavoirLes lavoirs impluvium sont peu nombreux dans la région. Celui-ci est à la fois alimenté par l'eau de pluie et par la Damuse, ruisseau dont le cours est jusque-là souterrain, puis se poursuit en plein air. L'eau s'échappe du lavoir par un grand arc en plein cintre. Le bâtiment est muni d'une solide charpente et doté de banquettes en pierre. Il est entièrement restauré à la fin du 20e siècle. Le lavoir est complété par 2 abreuvoirs, installés à l'extérieur, le long du mur.

 

ÉCUREY-EN-VERDUNOIS - Lavoir (Début du 19e siècle - Rue du Cygne)
à 4,5 km de Damvillers

Ecurey LavoirJusqu'en 1789, les paysans sont tenus d'utiliser le four banal pour cuire leur pain, et de payer un droit au seigneur du lieu. Par la suite, les fours deviennent communaux. Certains foyers en posséde également. L'ancien four banal d'Écurey-en-Verdunois disparaît à la Révolution. Le bâtiment, reconstruit et transformé en lavoir, est orné d'un cygne.

 

 

 

LISSEY - Lavoir-mairie (19e siècle)
à 6 km de Damvillers

Lissey Lavoir MairieLe bâtiment remplit une double fonction. Le premier niveau sert de lavoir et abrite un bassin, surélevé, rectangulaire. L'étage, quant à lui, accueille la mairie. Il est desservi par un escalier extérieur. Cette double fonction, originale, se retrouve à la mairie de Mont-devant-Sassey, dans le canton de Dun-sur-Meuse.

 

 

 

ROMAGNE-SOUS-LES-CÔTES - Fontaine (19e siècle - Rue de l'Église)
à 7 km de Damvillers

Romagne FontaineCette fontaine est ornée d'une vasque en fonte, placée au milieu d'un bassin hexagonal. Par ailleurs, la commune possède un abreuvoir et un pédiluve, ou gayoir, qui permettent de désaltérer le bétail et de laver les chevaux au retour des champs.

 

 

 

RUPT-SUR-OTHAIN - Lavoir impluvium (19e siècle)
à 13,5 km de Damvillers

Une ouverture pratiquée dans le toit du bâtiment permet à ce lavoir, impluvium, de recueillir les eaux de pluie. Le bassin, rectangulaire, est creusé, ce qui oblige les lavandières à s'agenouiller. L'ensemble de la construction est réalisé selon un schéma classique.

 

Les flamandes de Lissey

Ecurey Flamande 3Les maisons de la campagne meusienne étaient généralement construites les unes à côtés des autres, sur toute la profondeur du bâtiment. En outre, elle possédait au moins une pièce borgne, souvent la cuisine, et n'était éclairée que par un conduit menant au plafond au faîte du toit : une flamande. Cette ouverture de taille variable est de forme pyramidale sur la toiture et filtre la lumière par une mitre de verre.
Typiquement lorraine, la flamande apparaît dans les années 1830-1840.

 


Habitat lorrain avec flamandeEcurey Verriere Flamande

 

Le saviez-vous?

Une tablette d'orientation vous attend au coeur du village. Vous pourrez suivre les douze étapes du circuit des flamandes et découvrir le village et ses particularités.

            circuit des flamandes 2circuit des flamandescircuit des flamandes 3

 

Les villages-rues du Pays de Damvillers


BRANDEVILLE
à 12 km de Damvillers

Brandeville Maisons

 

Sur la centaine de maisons que possèdent la commune, la moitié date du 18e ou du 19e siècle. Ce sont généralement des maisons à deux travées, abritant une petite exploitation agricole. Les façades ne présentent pas ou peu d'ornementation. L'usoir se trouve entre les habitations et la route. Permettant à l'origine de recevoir le fumier, le bois et le matériel agricole, cet endroit est aujourd'hui couvert de pelouse et de fleurs.

 

 

 

DOMBRAS
à 8 km de Damvillers

La commune de Dombras possède encore de nombreuses maisons anciennes. Certaines conservent leurs linteaux de porte décorés.